Apologie du bain

L’hiver est là : temps de repos pour la nature, temps de replis sur soi, temps pour soi. C’est la période pendant laquelle j’apprécie particulièrement de prendre des bains.

Apologie du bain

Il existe toutes sortes de bains : je ne parlerai pas aujourd’hui du bain thérapeutique (que ce soit pour le corps ou pour l’esprit), la balnéothérapie est un vaste sujet. Pensons plutôt au bain détente, ou au bain énergisant.

Généralement, j’annonce à la ronde « je vais me noyer »! petit code pas du tout triste, qui siginifie « je ne suis plus là pour personne, je disparais aux yeux du monde ». J’aime l’ambiance feutrée qui se crée grâce à la vapeur s’échappant de la baignoire. Je complète en mettant un petit chauffage d’appoint qui ronronne doucement et me permet de ne plus entendre ce qui se passe de l’autre côté de la porte. Il m’arrive de prendre un bon bouquin, ou simplement de rêvasser.

De quoi ai-je besoin aujourd’hui?

C’est le matin, et un bain énergisant est tout indiqué pour bien commencer la journée. J’ai préparé des sels de bains dynamisants:

Dans un petit pot en verre, je mets 125 g de sel de Guérande, gris, ou de sel de la Mer Morte (excellent pour les problèmes de peau, style eczéma).

J’ajoute 25 gttes d’huile essentielle de Pin sylvestre (Pinus sylvestris)

25 gttes d’HE de Petit grain bigaradier (Citrus aurantium)

10 gttes d’HE de Cèdre de l’Atlas (Cedrus atlantica)

10 gttes d’essence de Bergamote (Citrus bergamia zeste)

Je ferme mon pot, je l’agite fortement, et je laisse reposer 24h, les sels vont s’imprégner des arômes des huiles essentielles.

Il n’y a pas besoin de conservateur, le pot peut rester dans la salle de bain. J’en utilise une à deux cuillères à soupe par bain. Et ça sent délicieusement bon!

Plus simple, efficace aussi, mais moins odorante, la décoction de romarin. Pour faire une décoction, on met les plantes dans l’eau froide, on porte à ébullition, on laisse bouillir 10 mn et on verse dans l’eau du bain.

Pour compléter, je me suis fait, avant le bain, un gommage, simple et pas cher… avec du marc de café! Si, si, c’est incroyable comme il laisse la peau super douce… et la baignoire très sale! mais ça entretient en même temps la tuyauterie!

Et pour finir, une petite douche froide au moins jusqu’en haut des cuisses. Après ça, me voilà d’attaque pour la journée!

C’est le soir? Je vais alors plus choisir des huiles de détente : Lavande fine (Lavendula angustifolia), Petit grain bigaradier là encore, essence de Mandarine (Citrus reticula zestes), Santal (Santalum australocaledonicum, le Santalum album étant en voie de disparition)…

Je rappelle que les huiles essentielles ne sont pas hydrosolubles, il est donc impératif de les disperser dans l’eau du bain soit au moyen d’un émulsifiant (Solubol, Disper…), soit simplement dans du sel, du lait en poudre, du lait végétal, une base neutre. Cela est valable pourtoutes les huiles même celles qu’on peut mettre directement sur la peau, sous peine de se brûler les muqueuses.  On utilise en général 20 gttes par bain pour un adulte, et 10 gttes pour un enfant de – de 7 ans.

Le choix des huiles doit se faire de façon éclairée car certaines ne peuvent être utilisées ainsi, d’autres ont des restrictions d’usage. Il n’y a pas de contre indications pour celles dont je viens de parler en les utilisant ainsi.

Pour compléter, je me fais faire parfois un hénné : plaisir partagé avec la personne qui me le fait, odeur étonnante et agréable de cette plante provenant de l’autre rive de la méditerrannée, (il parait même qu’elle fait disparaître les maux de tête…), douceur et beauté des cheveux une fois fini.

J’utilise aussi mon huile de macération de pâquerette : Bellis perenis, toujours belle !  tout un programme! En fait c’est une huile « spéciale nana », pour le raffermissement du buste et des tissus relâchés. J’aime la fabriquer, j’aime l’utiliser, et j’adore son odeur!

On peut décliner à l’infini les soins possibles. Ce qui est important pour moi, c’est ce temps de pause, de recentrage sur soi. Il permet un meilleur ancrage dans le tourbillon du quotidien qui ne nous fait pas toujours de cadeau. Alors ce cadeau, offrons-nous le… c’est l’époque!

Publicités
Cet article, publié dans Santé et bien-être, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s